*   Enfants Solitaires

Si j’écris en ce moment, 

C’est pour les milliers d’enfants

Qui n’ont pas la chance d’avoir de parents,

Je pense à eux bien souvent.

 

 

Et je me dis, combien leurs petits cœurs

Doivent souffrir de douleur

Et combien doit être leur chaleur

Quand c’est la fête du bonheur.

 

Pourtant, entourés du monde des grands,

Eux, si petits et innocents,

Déjà entrés dans la vie des méchants

Qui ne leur feront pas de cadeaux pour autant,

Il doivent se demander pourquoi,

Eux qui ne reçoivent que l’effroi

D’une mère oubliée depuis longtemps déjà ;

Ils ne peuvent que s’imaginer quelquefois

Une douce chaleur maternelle

Qui pour eux enfin les réveille

D’un rêve triste et sans pareil

Et un début d’un monde de merveilles

Mais pour peu de temps, ce rêve

Car la réalité est en eux mêmes

Et ils oublient leur monde irréel

C’est là que prends fin mon poème

Et tous ces enfants, Qui n’ont pas de parents,

Qui vont dans la vie dès maintenant

Et qui, peut-être, vont devenir méchants,

 Ce sera alors la faute des grands ! 

 

Pierre Perrichon

Encore quelques beaux poèmes

                Enfants Solitaires

             Petite

             Mon Bel Enfant

             Et un Sourire

             Amour

 Et nos quelques citations

 

Contacts:

    - Partager vos impressions 

               (appoggiature@netscape.net)

 

    - S'exprimer sur les sujets "Adoption" et "Mères Porteuses"